Jusque dans les années 30, les troupes théâtrales évoluaient dans la salle du cercle, puis à l’Asile (ancienne école maternelle). Devant le succès populaire de ces représentations, il a été décidé de construire une salle spécifique pour le théâtre, le cinéma n’ayant pas encore acquis ses droits à la Pommeraye.

Le financement de la construction de la salle a été assuré par un emprunt auprès de la population locale pour une somme équivalente à environ 30 500 €, ce qui correspondait en 1936 à la valeur d’une ferme de 20 ha. La salle fut entièrement construite par des entrepreneurs locaux.

Voici quelques photos qui illustrent la construction du Cinéma :

                                                                                    

1937

première séance de théâtre

1942

première séance de cinéma par un particulier avec son propre matériel

1951

reprise du cinéma par l’Association familiale

1952

achat de 2 appareils de projection à arc en 16 mm

1956

construction du hall

1959

installation du chauffage

1960

- les appareils de projection 16 mm sont remplacés par des 35 mm

- réfection complète de la salle :

• changement des fauteuils

• revêtements muraux insonorisants

• pose du parquet

• installation du chauffage

1962

première séance de variétés

1978

le cinéma assure sa propre programmation

1980

changement des fauteuils

1984

installation de lampes Xénon sur les appareils de projection

1991

- l'ASEC (Association Sportive et Culturelle) qui était devenue propriétaire dans les années 1970, la rétrocède à la commune pour le franc symbolique : elle ne pouvait pas effecteur à sa charge les travaux de mise en conformité.

Une association est créée pour la gestion du cinéma.

- installation du son Dolby Stéréo et d’un éclairage permanent de scène

- adhésion à l’entente de programmation « Le Rohan »

1993

changement des fauteuils (sauf en balcon)

1996

- réfection du hall d’entrée

- nouvel appareil de projection

- chauffage de la salle entièrement modifié

1997

- rénovation de la salle :

• changement des fauteuils

• mise en conformité de la salle

• réfection des murs intérieurs et de la façade extérieure

• aménagement de la scène et des coulisses

• nouvel éclairage de salle

2001

- installation du son numérique (Dolby Digital)

- changement de l'écran

Les années 60 à 70 sont des années très prospères pour le cinéma avec plus de 20 000 spectateurs par an (ainsi en 1962, on enregistre 34 300 entrées, soit une moyenne de 580 par film.) Il est vrai que la salle dispose de plus de 400 places.

Dans les années 70 à 80, la baisse de fréquentation est importante : moins de 10 000 spectateurs par an (3 250 entrées en 1977, soit une moyenne de 80 par film). Cette baisse semble due en partie à la multiplicité des salles de cinéma dans un proche périmètre et au développement de la télévision.

Depuis 1980, le nombre de spectateurs par an oscille entre 7 000 et 10 000. A noter, en 1998, le film « Titanic » qui remporte un succès populaire avec 1 800 entrées. D’autres films ont marqué ces vingt dernières années : « Trois hommes et un couffin », « Le Roi Lion », « le Bossu de Notre-Dame » ont atteint 1000 entrées.

Nombre d'entrées

Nombre de films

Moyenne/Film

De 1961 à 1970

190 179

503

378

De 1971 à 1980

56 945

375

152

De 1981 à 1990

95 220

413

230

De 1991 à 2000

69 605

469

148

En 1985, des élèves du Lycée St Joseph, encadrés par leur professeur de dessin, peignent sur la façade de la salle, une fresque originale inspirée du film « Les Oiseaux » de Hitchcock et réalisée à partir d’affiches de films. Elle disparaît en 1997, lors des travaux de rénovation de la salle.

 Rénovée entièrement en 1997, le cinéma dispose alors d'une salle de 266 places dont 60 sont situées en balcon. Elle possède un accès facile pour les personnes à la mobilité réduite et 36 rehausseurs de sièges sont disponibles pour les enfants.

Nb de films

Nb de séances

Nb de spectateurs

2008

59

178

7410

2009

61

166

5723

2010

60

177

6774

Le cinéma GRAND ÉCRAN a été construit sur l'emplacement du cinéma Saint Martin.

La salle Saint Martin, et en conséquence le cinéma, sera fermée fin avril 2012. En effet la municipalité, ayant décidé de modifier le centre bourg et d'y installer des cellules commerciales, doit détruire le hall. La question est : à cause de cette amputation, réaménage-t-on la salle existante ou construit-on un nouveau cinéma ? C'est la deuxième solution qui est retenue. Mais où l'implanter ? Il est décidé d'utiliser le même emplacement.

 

C'est le cabinet d'architectes parisien Grima-Loussouarn qui est le maître d'ouvrage pour une enveloppe de 870 000 €.

Le chantier débute en décembre 2012 et se termine en novembre 2013.

 

La salle a un écran de 10 x 4,5 m, le son Dolby de l'ancienne salle est réinstallé, La projection est numérique grâce à un projecteur Christie CP2220 avec un serveur DOREMI. La salle a 130

places dont 4 pour les personnes à mobilité réduite, une boucle malentendant est installée.

 

La réouverture du cinéma a lieu le vendredi 20 décembre 2013 avec « LES GARÇONS ET GUILLAUME, À TABLE ! » de Guillaume Gallienne et « CAPITAINE PHILIPPS » de Paul Greengrass.

 

L'association ClaP est créée (juin 2013) avec une équipe d'une soixantaine d'adhérents ; et un nouveau fonctionnement est mis en place : au moins 3 films pour 7 séances par semaine.

 

Les premiers résultats sont encourageants :

Nb de films

Nb de séances

Nb de spectateurs

2014

189

452

13395

2015

187

448

13178

Depuis janvier 2016, le téléchargement des DCP des films se fait par internet en VDSL (société GLOBECAST)

 

En juin 2016, le cinéma Grand Écran est classé « Art et Essai » par le CNC en raison de la qualité des films projetés (nb de films français, européens, en VO, animations, …).